Le nom « chorale » est synonyme de « Chœur » qui revêt deux connotations selon Wikipédia :

Le premier est un regroupement de professionnels rémunéré et recruter par une institution ou un organisme officiel- Chœur au théâtre, Chœur d’un opéra… puis le second est un rassemblement d’amateur et bénévoles, amoureux du chant : Chœur comme la chorale d’une paroisse, la chorale du lycée…

De quelle  Chœur allons-nous parler ? Eh bien des deux! Du coup, nous nous intéressons à  Chœur comme  Chœur dans son ensemble et ainsi, nous éviterons de les partitionner comme les notes de musiques qu’ils partitionnent eux-mêmes à cet effet pour leur travail, lol !!!

Chorale est synonyme de chœur, ce qui peut être professionnel ou non. La qualité d’une chorale n’est pas en rapport à la qualité des personnes (Beaux et belles ou laid et laide ; riches ou pauvres ;  vieux ou jeunes, etc.) qui la composent mais plutôt avec la qualité des voix. En effet une chorale, ce fut traditionnellement un concert de voix.

Mieux, pour un rapprochement avec la bouffe, ça sera du genre une pizza vocale. On distingue aisément à l’écoute :

Le Soprano, qui est une voix aigüe de femme, la plus élevée possible ;

La mezzo-soprano qui est une voix intermédiaire de femme entre le soprano et le contralto ;

L’alto qui est la voix grave de femme et d’enfant ;

Le ténor  qui est la voix aigüe d’homme ;

Le baryton ou basse qui est la voix grave basse et intermédiaire d’homme.

Je fais abstraction des définitions et de la liste des dérivées vocales pour encourager votre recherche personnelle en attendant notre prochain article à ce sujet. Mais alors, vous allez nous demander : ’’et si nous  réussissons à rassembler des personnes associées chacune des voix précitées, ne sommes-nous pas déjà une chorale ? ‘’ Oui et non.

Non parce que c’est aussi le répertoire qui fait une chorale. Une chorale sera appréciée quand elle aura une diversité de chants à proposer, qualité non moins importance pour la réussite d’un concert de chant chorale. Il vous faut pour cela un chef de chœur. C’est à lui de se charger du reste. Ne soyez pas surpris qu’ils meuvent tous de la même manière. Sa tâche est d’être en quelque sorte le directeur artistique de la chorale. Car après tout, pour qu’une chorale tienne, ça repose sur lui. Il doit accorder les voix, les harmoniser puis battre les mesures pour en produire la plus belle sonorité possible qui soit agréable à l’oreille d’une part puis à veillez à l’unissons des mouvements corporels pour le plaisir des yeux.

Toutefois, même si les chœurs ont beaucoup évolué de nos jours avec l’avènement des instruments de musique de plus en plus sophistiqués qui viennent renforcer dans certains cas ou carrément remplacer  dans d’autres cas les instruments traditionnels connus (Voix, tam-tam…), sommes-nous toujours à même de parler de chœur dans ce cas ? Oui tant que les choristes comme on les appelle ont leurs partitions à chanter.

Une chorale ou un chœur reste un mouvement d’ensemble, une vibration vocale à l’unisson. Et quand l’équilibre est bien fait, tout le monde peut être fier d’avoir donné ou assister à un concert des poumons.

 Il me plait de conclure cet article avec ce proverbe qui dit que quand une chanson est bonne à entendre, ce n’est pas la chanson en soi qui est douce mais c’est grâce aux lèvres qui la portent.

Alors dites-nous : maintenant que vous savez ce qui fait une chorale ou un chœur, reconnaissez-vous une chorale ou un chœur prêt de chez vous ? Sinon, je vous encourage à visiter entre autres, la Chorole Kékéli de l’eept Nyékonakpoè ou de la Chorale de la CEET et ou encore La Chorale Mikpodzidzo de la paroisse Daniel Comboni et tant d’autres …

Après la visite, ne manquer surtout pas de nous laisser vos impressions et émotions.

Au plaisir !